Quand les chiffres s'additionnent les uns aux autres ...

Publié le par whybec



http://fr.news.yahoo.com/afp/20071002/tts-social-pauvrete-elysee-2elead-c1b2fc3_1.html

Bon ça, c'est Sarko ki n'a toujours pas honte, à propos des "assistés". En bas de l'article, un chiffre, que le journaliste a jugé opportun de glisser. le voici :

"Selon une étude de la Drees (ministères du Travail et des Solidarités) datant d'octobre 2006, le nombre d'allocataire de minima sociaux (RMI, API, ASS...) atteignait 3,5 millions de personnes en 2005, soit 7,5% de la population des 20 ans et plus." (et ça, c'est à ajouter au taux de chomeurs ... "officiel")

Il était tard hier, et je n'ai pas eu le "courage" d'ajouter un commentaire. Là c'est la matin, et j'ai bu mon café !

Notons donc que ce chiffre ne prend pas en compte non plus tous les gens SDF par exemple, ou les personnes courcircuitées de tous système qui sont de plus en plus nombreuses. Un chiffre forcément croissant, quand on apprécie tout le découragement mis en place pour aller s'inscrire quelque part ... ayant tenté l'expérience il y a peu de temps, j'ai parcouru en 10 jours 400 km en allant d'une administration à une autre, tant ce qui est demandé relève du pur délir ... sans compter que à présent, il faut se déplacer pour "avoir un rendez-vous", cela singnifie que l'on se déplace, on rentre, et on revient a l'heure indiquée ! Heureusement, j'ai une voiture neuve, des amis qui m'ont bien aidé, bénéficiais d'un logement familial ... et heu ... si on n'a pas tout ça ? Ben on est parfois dans aucun chiffre, pis c'est tout ! Parce que avant toute chose, il faut de quoi se déplacer, donc de l'argent, un logement, un compte en banque, et être une sorte de fourmi administrative qui garde précieusement sa première dent dans un tiroir, au cas où une administration vous la demande !

Donc donc donc ... jusqu'à il y a quelques années, le "chiffre du chômage" en Europe, du moins, pouvait avoir quelque chose de comparable d'un Etat à un autre. Aujourdh'ui, on oublie tout ... quand les choses étaient comparables, la France fut en émoi quand la barre des 10% fut franchie ... Quel chiffre pudique ... quand on sait que ce chiffre incluait tous les sans emploi inscrits ... Actuellement, les demandeurs d'emplois sont estimés à partir d'une enquête sur 75 000 personnes, choisies selon "certains critères". S'il l'ont veut établir une approximation relative du chiffre de demandeurs d'emploi + personnes "assistées", comme le dit sans honte Sarko, nous arrivons à un chiffre qui explose tous les pourcentages mondiaux (là où l'on comptabilise bien entendu !) : 16.5 % !!!!

Souvenez-vous de la campagne Sarko et de son UMP ki se gargarisaient d'avoir tirer de gros bénéfices sur les secteurs industriels ... Remarquez, je comprends qu'avec autant de licenciements, de décentralisation, d'étrangers clandestins embauchés en toute connaissance de cause, les industries financeuses de l'Etat aient fait un sacré bénéfice.

La prochaine fois, je pense qu'il serait pas mal de ne pas déranger les français pour qu'ils aillent voter. Les élections pourraient se faire dans les couloirs de la bourse, ça couterait moins cher aux contribuables, et puis nous, peut-être qu'on organiserait des paris sur les résultats, en influant sur les cotes des candidats. Mais je ne suis même pas certaine qu'il aurait permi aux français d'augmenter leur pouvoir d'achat ... même pas de la sorte ... puisque tout le monde aurait voté pour lui ! Même coté, Sarko reste un boulet pour la France !

Publié dans Du politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article