Enorme !

Publié le par whybec

http://fr.news.yahoo.com/63/20081129/tod-dans-la-chambre-ils-trouvent-1-200-p-366b5ef.html

On en rirait presque, s'il ne s'agissait pas du vivant et de la connerie humaine !
Mardi, les gendarmes qui se sont présentés au domicile d'un homme à Merdrignac, dans les Côtes-d'Armor, n'en sont pas revenus.


"Ils venaient chez cet homme pour une toute autre affaire, et ils sont tombés sur un élevage clandestin de poulets.

Il y avait des poulets dans toute la maison.

Imaginez un peu: 1.200 poulets.

Répartis de la manière suivante: 500 dans l'ancienne chambre du fils, 200 dans le cellier et 500 dans une autre chambre.

Les gendarmes ont fait le calcul: il y avait 70 poulets au mètre carré!

Dans Ouest France, un témoin raconte:

"Quand on poussait la porte de cette chambre, il fallait pousser aussi la couche de fientes qui couvrait le sol. Sans parler de l'odeur."

Les poulets élevés par cet homme d'une cinquantaine d'années étaient prêts à être livrés pour la fin de l'année.

Dans sa clientèle, le "fermier clandestin" avait des particuliers, mais aussi des comités d'entreprise...

Question abattage, l'homme avait retrouvé les gestes d'autrefois.

Il utilisait une échelle posée à l'horizontale avec les poulets dessus.

Et hop!

Et rien ne se perdait.

Les viscères pour les canards, et les poulets morts aux chiens!

La direction des services vétérinaires a été alertée par les gendarmes.

Dans Ouest France, Jean-Charles Quintard, le directeur des services vétérinaires précise:

"Il y avait là 70 poulets au mètre carré. Alors que la loi n'en autorise pas plus de 25, même dans les poulaillers industriels... Il y a un risque pour la santé publique. On a le droit d'élever des poulets chez soi, pas de les abattre s'il ne s'agit pas de la consommation familiale.""

Les normes ne sont de toute façon quasiment jamais respéctées ... La plupart de ces pauvres agriculteurs victimes d'un système dont ils tirent plus le même bénéfice depuis la crise et la gourmandise de la grande distribution, élèvent 50 animaux au mètres carré ! Et comme il a été dit sur un autre article, les volailles mortes sont toujours donnés aux chiens ou autres animaux ... Si on compare, sans hypocrisie, avec la réalité, c'est l'absence de norme d'hygiène, des aliments sans doute "barbares", l'absence total de garde de fous qui sont à dennoncer. Pour le reste, il a entassé tant qu'il a pu pour un plus grand bénéfice. Quoi de tellement différent ? A mon sens, pas grand chose ...

M.L

Publié dans De l'engagement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article